Diffusion et propositions de spectacles

pour vos événements Jeune-public et Tout-public

L'OGRE

 

L’ogre !

D’après un conte du même nom des frères Grimm. 

Version proche de celle du petit Poucet mais dans celui-là ce n'est pas UN mais UNE héroïne !

Vive la jeune princesse !

Abandonnée dès la naissance, recueillie par une ogresse, la jeune princesse fuit un mariage imposé pour vivre son véritable amour. Haricot fabuleux, botte de sept lieux et baguette magique interviendront dans ses péripéties contre l'ogre mais sans vous elle ne peut rien, à nous de jouer pour la sauver !

Note d'intention :

Nous avons souhaité aborder le thème de l’ogre car il traite merveilleusement du rapport parent / enfant.

Premier volet d’une trilogie, L’OGRE des frères Grimm aborde essentiellement le rapport mère/fille. JACK ET LE HARICOT MAGIQUE le rapport père/fils et pour finir soyons global avec LE CHAT BOTTE qui traite de l’enfant/adulte.

L’ogre, un conte de Grimm (Der Okerlo), fait intervenir un couple d'ogres. Il a été retranché du recueil dès la 2e édition (1819) en raison de sa trop grande proximité avec le conte de Madame d'Aulnoy intitulé L'Oranger et l'Abeille, dont il serait une version populaire simplifiée.

Pourquoi l'ogre ?...Et donc comment... l'ogre…

Pourquoi ?

L’ogre est une figure mythique qui représente une autorité forte, absolue à l’image des parents qui aiment tellement qu’ils dévorent, ne laissent rien, anéantissent : broient.

Cette histoire aborde le développement de l’enfant et plus particulièrement celui de la fille notamment à travers le rapport mère/fille.

- La mère est d’abord la génitrice, celle qui enfante et par qui tout

commence.

- Puis celle qui éduque : un bloc, une autorité, un amour total, si fort qu’il est dévorant : une OGRESSE à laquelle l’enfant ne peut y échapper qu’en se transformant : en évoluant.

Le temps passe sous forme d'une course folle jusqu’à ce que la jeune princesse saigne subissant alors sa dernière transformation : celle qui fait d’elle une femme capable à son tour d'enfanter : la course s'arrête, le voyage se termine : elle est prête à fonder un foyer.

L’ogre est un personnage fascinant car animé par ses contradictions :

Sa force est sa faiblesse et son amour est cruauté.

Comment ?

L’ogre :

Personnage entier, sans nuance, à la fois bête et méchant : terrifiant !

Bestial, fait de chair, dépourvu d'intellect, il ne respecte rien, se sert, consomme..

Un roc, un bloc, un pouvoir, une force dévoratrice.

Ces traits de caractère ne peuvent être dessinés, précisés et affirmés qu'à la lumière du contraste.

La princesse :

Petite, intelligente, souple, adaptable, empathique, multiformes !

Elle réfléchit, elle évolue, se transforme.

C’est le travail des opposés et leur confrontation qui est intéressant : Cet affrontement, ce combat car il génère le Mouvement : la vie…Le spectacle.

Les mots clés de la scénographie sont :

- Transformation : symbole d'évolution et source de mouvement

- Contraste tant visuel, gestuel que sonore. Une dualité.

On écrit ce spectacle comme une aventure : les enfants mis en situation déroulent l'action. Leur participation est tour à tour active et passive il est très important dans un 1er temps de nourrir leur imaginaire avant de voir jusqu'où il va nous porter. 

Véronique Canevet

Marionnettiste, comédien

Benoît  Flament

Marionnettiste, comédien

Spectacle Jeune-public proposé par la compagnie Baba Yaga.

A partir de 2 ans

Durée du spectacle : 40 minutes

Spectacle de marionnettes

Jauge maximum : Environ 70 enfants.

Ce spectacle est adapté aux différents types de lieux de diffusion : Théâtres, salles de spectacles, bibliothèques, écoles, mais également salles des fêtes (autonomes techniquement) et il est jouable en extérieur !

Tarif : 970 Euros HT.

La Compagnie professionnelle BABA YAGA, fondée en 1997, crée et présente des spectacles pour enfants et veille  dans le même temps à susciter l’attention des plus grands. Les représentations sont des moments d’échanges avec le public, c’est pourquoi la Compagnie utilise les compétences de chacun. En effet : marionnettistes, scénographes, comédiens, musiciens et techniciens contribuent à réaliser des spectacles pluridisciplinaires où la marionnette occupe une place centrale car : «  elle détient les clés de l’imaginaire du spectateur ». En 1998, La Compagnie ouvre une programmation « jeune public » dans un théâtre au cœur de Lille : Le Biplan, qu’elle tient jusqu’en 2005. En 2000, elle monte un spectacle de rue, sillonne le Nord/Pas-de-Calais et s’ouvre sur l’étranger en participant à des festivals en Belgique, en Allemagne et en Slovénie. En 2005, elle participe au Festival Mondial de la Marionnette de Charleville- Mézières. La Compagnie BABA YAGA compte à ce jour une quinzaine de spectacles  « jeune public » joués en salle, dans les écoles ou en rue. 

Véronique Canevet

 

Scènographe diplomée de Ecole Nationale Supérieur des Arts Décoratifs de Paris en 1993, elle fonde la Compagnie Babayaga en 1997. Parallèlement aux activités sur le terrain, elle poursuit une formation continue auprès de marionnettistes confirmés : Alain Recoing, Emilie Valentin, 

Dominique Houdart et Jeanne Euclin, Claire Dancoisne ce qui lui permet d’ouvrir des ateliers de pratiques artistiques.

 

Benoît Flament

Comédien, musicien, metteur en scène

1994, début de l’expérience théâtrale avec la Cie amateur K.G.B. qui donnera lieu à trois pièces. Dans le même temps, il anime des ateliers théâtre pour adultes et pour enfants sur Lille, Loos et Villeneuve d’Ascq, Saint-André. En 1997, création de la Cie Les Métal Gnou(x), alliant Musique et théâtre.

Comédien de la compagnie de marionnettes BabaYaga depuis 1999, il participe à la création d’une dizaine de spectacles de marionnettes. 

 

- Contact -

Jan Duszynski

direction@lezouave.org

0672 47 36 86